Les astuces de Wissam pour vivre avec la SEP

Wissam est une femme âgée de 34 ans qui vit à Beyrouth. On lui a diagnostiqué la SEP alors qu’elle avait à peine 15 ans. Elle est désormais titulaire d’un Master en administration d’entreprises et travaille à temps partiel.

Soyez flexible

J’ai appris à m’adapter. Si je suis fatiguée, je me repose. Si j’ai sommeil, je dors. Si le bruit me dérange, je reste éloignée. Si la lumière me dérange, je l’éteins. Si mon portable me dérange, je le règle sur silencieux.

Acceptez votre SEP

Je n’ai pas honte d’être atteinte de la SEP. Au contraire, cela a affecté ma vie de manière très positive. J’ai obtenu mes diplômes et mon emploi grâce à la SEP. Vivez votre vie et vivez comme n’importe quelle personne normale. Ne laissez pas la SEP être un obstacle à l’apprentissage, au travail, et au fait de fonder une famille.

Dites à vos proches ce dont vous avez besoin

Vos proches doivent comprendre ce qu’est la SEP et comment vous aider à la gérer. Par exemple, mes amis savent que je dois être dans des endroits frais. Je ne supporte pas la chaleur et je ne sors pas beaucoup l’été.

Ne réfléchissez pas trop

Mon conseil aux jeunes atteints de SEP est, ne réfléchissez pas trop ou ne faites pas de recherches sur Internet. La SEP n’est qu’un invité qui est entré dans votre vie sans autorisation. Ne craignez pas ce que l’avenir vous réserve, des progrès médicaux sont réalisés chaque année.

Restez positifs et aimez-vous vous-mêmes !

Bien évidemment, cela m’arrive d’être triste, mais mon expérience de 19 ans avec la SEP m’a rendue extrêmement positive. L’élément le plus important que j’ai appris est de m’aimer beaucoup moi-même.

Entourez-vous de personnes positives

Ma positivité se reflète sur mes proches. Je ne veux aucun élément négatif dans ma vie. Je suis reconnaissante à l’égard de la famille qui m’entoure et de mes amis qui sont tout aussi positifs que moi. On est solidaires et on se soutient dans les moments difficiles.