La SEP ne m’empêche pas de faire partie de la famille

Ina, 58, Pays-Bas

J’habite au centre Nieuw Unicum, qui s’occupe des personnes atteintes de la SEP progressive aux Pays-Bas. Depuis que j’ai rejoint le centre, je suis beaucoup plus indépendante. Je peux obtenir de l’aide pour les tâches les plus fatigantes, comme me lever du lit ou prendre une douche, ce qui veut dire que je peux me concentrer sur les choses que j’aime le plus faire. Pour moi, c’est ça la qualité de vie.

Lorsque j’habitais à la maison avec mon mari, je dépendais énormément de lui, mais à Nieuw Unicum, tout est à proximité donc je peux me déplacer toute seule et accéder aux traitements dont j’ai besoin.

 

J’ai perdu l’usage de mon bras droit, donc je fais de la physiothérapie à Nieuw Unicum pour m’habituer à devenir gauchère, ce qui me rendra plus indépendante. Bien que je n’en sois plus capable, je suis bénévole à la ferme et je participe à un atelier créatif, où je fabrique des cadeaux et des décorations de saison à vendre.

Ma famille a eu du mal à accepter ma décision de venir vivre à Nieuw Unicum, mais maintenant ils peuvent voir à quel point ma vie s’est améliorée. Depuis que mon mari ne s’occupe plus de mes soins, je fais juste partie de la famille et nous passons de bons moments.