Australie – L’accès aux domiciles et la réflexion sur l’accès à l’avenir

Wendy, a woman with MS, smiling at the camera
Wendy Lovelace from Australia

Wendy vit dans le Queensland, en Australie, elle est architecte et atteinte de SEP. Bien qu’elle vive avec la SEP depuis 25 ans, elle doit cependant se déplacer en fauteuil roulant depuis lesquatre dernières années.

Wendy a commencé à défendre les problèmes d’accessibilité en 2010 lorsqu’elle a mis son expertise et sa passion pour l’architecture au service du projet de développement des « Appartements Annerley » de MS Queensland. Ces appartements sont conçus pour les personnes atteintes de SEP qui ont d’ importants besoins en matière de soins et qui veulent vivre dans le cadre d’une communauté inclusive.

En tant que Conseillère à l’accès, Wendy fait actuellement campagne auprès du gouvernement australien pour qu’il adopte une politique de « Conception de logements universels », ce qui signifierait que tous les nouveaux logements en Australie (pas uniquement les propriétés et bâtiments publics) seront accessibles à tous.

Wendy précise : « Malheureusement, la conception actuelle des logements en Australie ne stipule aucune obligation d’accessibilité et ils ne sont donc pas adaptés aux besoins de nombreuses personnes – les familles avecdes enfants, les personnes âgées et les personnes avec des blessures temporaires ou permanentes ou atteintes d’une maladie – et nous méritons mieux ».

Wendy porte toujours sa « casquette de défenseur des droits d’accès », elle est donc toujours à l’affut des problèmes d’accessibilité qui affectent les personnes atteintes de la SEP. Elle dit qu’il existe de nombreux cas de personnes atteintes de la SEP qui sont « exclues de la vie » parce que certains niveaux d’assistance peuvent ne pas être disponibles pour elles.

« Nous devons construire des maisons avec de simples caractéristiques de conception universelle qui les rendent habitables pour tous – indépendamment de l’âge, des besoins de la famille ou des changements auxquels une personne peut être confrontée au cours de sa vie. Cela signifie également que toute personne pourra accéder à ces maisons indépendamment de son âge ou de ses capacités ».

S’il était obligatoire de construire des logements accessibles en Australie, des centaines de milliers de familles pourraient en bénéficier, pas uniquement les personnes atteintes de la SEP. Pour Wendy, vivre avec la SEP apporte chaque jour une expérience différente. La chose qu’elle redoute le plus est l’incertitude des choses simples dans la vie – comme pouvoir se déplacer dans sa communauté et rendre visite à ses amis dans leurs propres maisons.

Nous avons demandé conseil à Wendy, pour savoir comment améliorer l’accès dans votre communauté, elle déclarait : »L’un des rôles les plus importants que vous pouvez jouer est simplement d’être présent et de sortir en fonction de votre confort et de vos capacités. Vivez à fond dans votre communauté. Soyez en contact avec les groupes de soutien et les organisations, les autorités locales, les propriétaires de magasin et les exploitants, les prestataires de services, vos voisins. Soyez courtois, respectueux et patient. Faites en sorte que votre présence et votre participation envoient un message puissant sur la nécessité et les avantages d’appartenir à une communauté sûre et inclusive ».